homeAccueil > Rechercher et voir > Votre recherche > Fiche Document : 1928 1 1 NU
 

Fiche Document : 1928 1 1 NU - UNE CITE FRANCAISE DU CINEMA

 
  Document  / 1 
Retour
poster
Type SUJET
Collection Pathé (Non Utilisé Pathé)
Journal Actualité
Durée 00:10:56
Coul. son NB  Muet
Sélectionner
Référence

1928 1 1 NU

Titre

UNE CITE FRANCAISE DU CINEMA

Dates

1ère diffusion : 1929
Prise de vue : 09/1929

Résumé catalogue

Les ateliers d'un laboratoire cinématographique révèlent les traitements successifs du film : développement des négatifs, séchage des films développés, développement et séchage des films Pathé-Baby, tirage des copies positives, pochoir et montage (Résumé Archives du Film - CNC).

Résumé descriptif

Document sur les laboratoires PATHE.

Carton 1 : "Les laboratoires de développement des négatifs" : Intérieur du laboratoire de développement, un homme en blouse blanche rentre dans le laboratoire de développement, des hommes sortent de grands chutiers de pellicules de cuves contenant les bains de rinçage, les chutiers sont mis à sécher en hauteur, on les déplace sur des rails.

Carton 2 : "Le séchage des films développés" : une femme déroule au fur et à mesure la pellicule en tournant le cadre (ou chutier), travelling sur la chaîne de séchage. Plan rapproché d'une femme qui vérifie la pellicule sur une sorte d'enroulement verticale.

Carton 3 : "Développement et séchage des films d'amateur (Pathé Baby) : Dans un atelier, des hommes trempent dans des cuves de lavage les pellicules sur de petits cadres, un homme en blouse blanche pose les cardes sur un rail vertical. Ouvrières de dos déroulant les pellicules des cadres pour séchage.

Carton 4 : "Le tirage des copies positives" : Vue générale en plongée et travelling sur l'atelier de tirage des copies, postes de travail avec enrouleuses verticales. Autre plan en plongée de l'atelier de tirage, nombreuses femmes portant une charlotte sur la tête et plaçant la pellicule dans des enrouleuses. Plongée verticale et travelling sur l'atelier.
Nombreuses femmes à leur poste de travail, plan rapproché de l'une d'elle faisant défiler la pellicule, travelling sur d'autres postes de travail.

Carton 5 : "Les ateliers du colori au pochoir" : Vue générale et panoramique sur l'atelier de colorisation, chaque femme est assise à son poste devant une visionneuse protégée par un rideau , gros plan sur un poste de travail, la femme travaille avec un pantographe (sorte de stylo mécanisé) sur une surface dépolie et déroule les photogrammes perforés au fur et à mesure, travelling sur d'autres postes.

Craton 6 : "L'image du film est agrandie sur un verre dépoli et "suivie" au pantographe. Un stylet découpe les parties de l'image de la même couleur" : Gros plan, pantographe sur verre dépoli, une main enlève le surplus au stylet sur la pellicule découpée.

Carton 7 : "Les "pochoirs" terminés sont envoyés au colori" : Panoramique sur les postes de l'atelier de colori occupés par des femmes, autre plan en travelling sur les postes, les femmes déroulent la pellicule, corbeilles contenant la pellicule à côté d'elles. Gros plan d'une femme qui nettoie la pellicule.

Carton 8 : "Au montage, les ouvrières assemblent les différentes parties du film" : Panoramique sur la salle de montage, nombreux postes occupés par des femmes. Plan rapproché d'un poste, une femme place un film dans la colleuse, nettoie la pellicule et colle une section de pellicule.

Carton 9 : "Quelques salles de cinéma du circuit Pathé" : façade du Pathé Marivaux, 15 boulevard des Italiens à Paris, à l'affiche "Nicolas Koline dans "Sheherazade", inscription "French and english sub titles". Façade de l'Impérial, à l'affiche le film "Asphalte". Façade du Ciné Max Linder, 24 boulevard Poissonnière à Paris, à l'affiche "Chant hindou - Nicolas Koline dans "Vive la vie". Façade du Cinéma Royal Wagram (il deviendra le Royal Pathé le 24 avril 1929), 37 avenue de Wagram à Paris, à l'affiche "Sur le fil de la mort". Façade d'un cinéma, à l'affiche "Trois clowns" et "Lili Loulou et Cie". Façade du cinéma "Le Select". Façade du cinéma "Louxor", 170 boulevard de Magenta à PARIS. Façade du "Cinéma Demours", 7 rue Pierre Demours, Paris 17ème, le coq de Pathé derrière le nom du cinéma, à l'affiche "Domino noir" et "Lili Loulou et Cie". Façade u cinéma "La Capitole", à l'affiche "Les Roses blanche de Gilmore", "La Divine croisière". Façade du cinéma "Le Métropole". Façade du "Féérique cinéma" au 146, rue de Belleville à Paris, à l'affiche "Domino noir", "Anny de Montparnasse", "La Divine croisière". Façade du cinéma "Palace".

Carton 10 : "Midi !" : Plan rapproché d'une pointeuse, les ouvrières et ouvriers pointent en perforant leur carte dans la pointeuse. Cuisinière commune, les femmes cuisinent à la poêle ou à la casserole, travelling sur la cuisinière.

Carton 11 : "Le grand réfectoire des dames" : Vue plongeante du réfectoire des dames. Travelling sur les tables du réfectoires sur lesquelles les ouvrières en blouse mangent. Plan large d'une table. Plan rapproché d'assiettes.

Carton 12 : "Le magasin de meubles possède une importante réserve pour les besoins de la mise en scène" : Vue générale extérieure du vaste bâtiment de la réserve.

Carton 13 : "1800 pièces de toutes les époques..." : Vue générale d'une table supportant des horloges de toutes époques.
Plan rapproché de bustes divers. panoramique sur un établi supportant plusieurs roues. Plan rapproché d'un tableau ancien. Gros plan d'un mannequin de femme en cire. Gros plan d'une statue tribale. Gros plan d'un mannequin en costume de grenadier.

Carton 14 : "Le magasin des décors" : Vue générale de l'entrée du grand entrepôt des décors, verrière en guise de toit. Travelling le long d'une allée de décors divers entreposés.

Générique / Crédits

OPE : Edouard Pasquié
REA : Pierre CHENAL

Mots clés

CINEMA; FEMME; FILM; COULEUR; DECOR; DEVELOPPEMENT; LABORATOIRE; MONTAGE; OUVRIERE; POCHOIR; REFECTOIRE; TRAVAIL; 1928; 1928 1 1 NU; Colorisation; ATELIER; CHENAL; PATHE; FRANCE; JOINVILLE LE PONT

 

1928 1 1 NU